Enfin un « vrai » débat d’orientation budgétaire !

- aucun commentaire

Il a été annoncé lors du précédent Conseil municipal (11 février 2016) par notre nouvel adjoint aux finances, Bernard VALLÉE qu’il est prévu un débat d’orientation budgétaire : Bravo !

Je remercie Monsieur le Maire et son nouvel adjoint d’avoir entendu la voix « d’Agir à Voisenon » sur ce sujet. Il est important d’avoir un débat sur les orientations du budget qui engage la commune et la vie de ses concitoyens. C’est sain pour la démocratie !

 

Certains détracteurs diraient qu’en leurs temps les débats d’orientations budgétaires —Les DOB— avaient lieu sans y laisser de traces écrites : à la bonne heure ! Quel est l’intérêt alors d’un faire un ? C’est justement pour dire poliment qu’en réalité, ils en causaient peut-être mais n’en faisaient pas. Allez donc demander en Mairie, vous verrez.

 

Ces mêmes garnements vous répondront que dans les communes de moins de 3500 habitants (ce qui est notre cas à Voisenon) les DOB ne sont pas obligatoires. C’est exact. Mais est-ce que c’est une raison valable pour ne pas en faire ? Certainement pas !

Encore un faux argument qui démontre que quand ils étaient aux commandes, ils faisaient ce qu’ils voulaient.

 

Qu’est-ce qu’un DOB ?

 

Le DOB est la synthèse des réflexions menées le Conseil municipal, devant tenir compte des situations conjoncturelles, des projets et ambitions proposés par la majorité municipale face aux obligations structurelles du village. Il doit être alimenté par des débats de fond. La sympathie est agréable mais n’y a pas sa place.

 

Cette réflexion doit être menée avec sincérité, honnêteté et pragmatisme. Il en va de l'impact direct de la qualité de vie ! Il ne doit s'appuyer que sur un discours de vérité étayés d’arguments précis et justes.

 

Comprenez mon insistance et ma conviction que ce débat à Voisenon est plus que nécessaire. C’est un exercice difficile, certes. Il contribue au vrai devoir d’un élu pour ses administrés car c’est ce débat écrit et retranscrit qui fixera le cap de l’année budgétaire de notre commune.

 

Eh oui, il est plus facile de palabrer sur des détails que de s’atteler au fond. Et de calomnier sur des bribes injustes plutôt que d’agir. On a vu le résultat... et les voisenonais s’en souviennent encore.

 

Je serais vigilant à ce que notre budget et nos finances ne vivent pas l’absence d’un adjoint qui sans scrupule a touché des indemnités sans faire le travail pendant un an et ne vivent pas non plus les critiques de ceux qui à l’époque marchandaient des trottoirs contre la vente d’un terrain privé utilisé en domaine public.

 

Je vous donne rendez-vous, dans les prochaines semaines, où je vous donnerai mon point de vue sur ce débat.


Écrire un commentaire

Quelle est la première lettre du mot tkhaql ? :